DYS-ORIEN

Marseille / Carpentras

Particularités des dyslexiques


Un mode de pensée particulier


Tous les dyslexiques pensent de façon prépondérante en images : ils pensent avec un support d’images mentales ou sensorielles plutôt qu’avec un support de mots, de phrases ou de dialogue interne.


Quand un « penseur en mots » réfléchit à un mouton, il pense au mot et au son « mouton », un symbole abstrait qu’il a appris à associer avec un vrai mouton.


Le « penseur en images », lui, imagine un véritable mouton vivant (pas de mot et pas de son dans sa tête). Il le voit et l’observe de tous côtés et dans sa totalité.

Bien sûr, cette pensée en images exprimera bien plus que le mot mouton évoqué par le penseur en mots. Elle est aussi beaucoup plus rapide. C’est un véritable don.


Une imagination très vive, une capacité à vivre la pensée comme si c’était la réalité et à « voir » dans sa tête, un coup d’œil ultra rapide, une vision et une logique très globales, une intuition étonnante… Telles sont quelques unes des capacités de base d’un dyslexique.


N’est-ce pas un atout pour un sculpteur ou un architecte de vivre la pensée comme si c’était la réalité et de « voir » son œuvre future de manière très précise dans sa pensée ? Mieux qu’un logiciel en trois dimensions ! En fait, beaucoup d’adultes dyslexiques utilisent les aspects positifs de leur dyslexie dans leur travail sans le savoir.


Nous comprenons comment ce talent a permis à des personnes dyslexiques telles que Léonard de Vinci, Albert Einstein, Walt Disney, ou encore Thomas Edison, de développer des aptitudes exceptionnelles.



Les problèmes d’apprentissage


 Les dyslexiques ont généralement du mal avec les objets symboliques, tels que les lettres, les mots, la ponctuation, les chiffres… Quel sens peut avoir une lettre dans un mode de pensée sans son et sans mot ?

Imaginons un dyslexique dans la plus grande confusion devant une lettre ou un mot. Pour tenter de sortir de cette confusion, notre dyslexique va traiter le symbole comme il traite un objet réel. Il va l’imaginer dans toutes les positions et sous tous ses angles. Son imagination extraordinaire va produire des dizaines de vues différentes de ce symbole en un rien de temps.

Le cerveau ne voit pas ce que les yeux voient, mais ce que l’imagination voit.

Le résultat est une perception déformée et le stockage de fausses informations : il est désorienté et ne perçoit plus la réalité.


Tout apprentissage devient alors trop difficile, voire impossible.

désorientation

MAL AU VENTRE !           ÇA BOUGE !             JE SUIS FATIGUE !

 Ce processus mental, génial pour concevoir un chef- d’œuvre, peut devenir un vrai handicap dès qu’on aborde le monde linéaire de la lecture et de l’écriture...



Les 37 signes de la dyslexie: cliquez ci-dessous:

Une petite vidéo pour les penseurs en images...