DYS-ORIEN
              MARSEILLE
                CARPENTRAS




Cliquez ici pour modifier le sous-titre


Qui est Ron Davis ?


Ron Davis, dyslexique et autiste, ne fut pas un élève brillant… Durant sa scolarité, il fut classé « arriéré mental » avant que le diagnostic de « dyslexique » ne soit établi. Malgré son lourd handicap, il devint ingénieur et sculpteur.

Il se battit contre son état de dyslexique jusqu’à l’âge de 38 ans ; il comprit alors qu’il était lui-même la source du problème...

Une vive intuition, une remarquable persévérance et une observation sur lui-même lui permirent d’accéder à la lecture et de corriger sa dyslexie. Aidé par des spécialistes des troubles de l’apprentissage, il mit au point un programme de correction de la dyslexie, puis de la dysgraphie (dyspraxie), dyscalculie, troubles de l’attention ainsi que certaines formes d’autisme .

En 1982, il fonda son premier centre de rééducation pédagogique : le « Dyslexia Correction Center », en Californie. On estime à 50 000 le nombre de personnes ayant suivit un stage de rééducation Davis dans le monde depuis lors.


La méthode Davis®


  • Elle utilise les aptitudes des penseurs en images : imagination vive, esprit créatif, facilité à faire et retenir des images mentales…
  • Elle enseigne une technique pour contrôler la désorientation perceptive (type « débrancher/mettre en veille ») dans certaines situations, et une technique pour éliminer les causes de la désorientation.
  • Elle ouvre sur un nouveau mode d’apprentissage fondamental pour les penseurs en images .
  • Elle redonne confiance et estime de soi. La dyslexie est le revers d’un talent, et non un manque de capacités. Avec les bons outils, petit à petit, on progresse dans la correction de sa dyslexie et dans les différentes matières scolaires.

La solution


Stopper la désorientation.

Prendre conscience de sa désorientation.

Eliminer les causes de désorientation d’une manière adaptée à un penseur en images, c’est ce que vous propose un stage Davis.


Le stage Davis


Il est ouvert à tous (de 7 à 77 ans !).

Ce programme de 30 heures, basé sur une pédagogie positive et créative, est conçu pour les penseurs en images. Le stage est toujours individuel. Cinq jours pour acquérir une nouvelle méthode et de nouveaux outils, qui vont faciliter les apprentissages et rendre le stagiaire autonome dans le contrôle de sa dyslexie.


Avant :

Un premier rendez-vous permet d’évaluer si un stage Davis est la solution pour répondre aux difficultés d’apprentissage du sujet.


Pendant :

L’orientation : la personne apprend à contrôler les distorsions de sa perception et à percevoir la réalité telle qu’elle est. Elle prend conscience de sa désorientation, élément si important chez les dyslexiques

Le relâchement : très efficace pour éliminer le stress et la tension.

Le compteur d’énergie : il permet au stagiaire de contrôler son expérience du temps et son niveau d’énergie interne (« je suis débordé »/ « je m’ennuie »/ « je ne peux pas dormir »…).

La maîtrise des symboles : elle consiste à reprendre la base des apprentissages (lettres, ponctuation, accents, mots, signes…) en utilisant de la pâte à modeler (outil permettant de créer, d’expérimenter…). On maîtrise ainsi petit à petit tout ce qui est cause de confusion.

Trois exercices pour une lecture et une orthographe plus faciles

Le dyslexique va avoir tendance à regarder un mot comme il regarde un objet. Il va le voir globalement, en une seule fois.

Or, notre cerveau doit recevoir un certain nombre de données dans un ordre précis afin de les interpréter convenablement. C’est impératif.


Les deux premiers exercices de lecture entraînent le cerveau et les yeux à percevoir toutes les lettres dans le bon ordre.


Le troisième exercice a pour but la compréhension de la lecture en utilisant et en canalisant l’imagination débordante de notre penseur en images.


La maîtrise des mots déclencheurs a pour but de donner une image mentale à chaque mot afin que la personne puisse s’en servir pour penser.


Une formation est fournie durant le stage à la personne qui aidera le client pour son suivi.


Après :

Le stage vous enseigne des outils spécifiques pour aborder la lecture, l’orthographe, le calcul… et l’utilisation de ces outils fait progresser.


C’est une porte ouverte, une grande bouffée d’air !


Mais le stage ne suffit pas : il faut continuer à utiliser les outils, et continuer à modeler les mots déclencheurs (ces mots sans image). C’est essentiel pour corriger sa dyslexie.

Deux à trois rendez-vous de suivi sont proposés. Et vous êtes toujours les bienvenus par skype ou au téléphone !